Image vide
Newsletter du Maire de Vincennes

16 février 2007    # spécial Ligne 1

www.vincennes.fr
Bravo !

Grâce à votre extraordinaire mobilisation, nous avons réussi à changer le projet de contrat Etat-Région qui nous était défavorable ! Alors que tout le monde estimait que jamais le Gouvernement et la Région n'accepteraient de s'engager en faveur du prolongement de la ligne n°1, nous venons d'obtenir du Conseil régional l'extension de cette ligne jusqu'à Val-de-Fontenay, sous la forme du financement d'études préalables, dans le nouveau Contrat Etat-Région 2007-2013, conformément au souhait que j'ai exprimé dès le 1er février et à l'amendement déposé par le groupe UDF.

Même s'il ne s'agit que des études préalables et non des travaux d'extension eux-mêmes, l'engagement de la Région en ce sens est une étape fondamentale puisqu'elle inscrit définitivement le prolongement de la ligne n°1 jusqu'à Val-de-Fontenay dans les objectifs de la Région.

Ce succès est dû, dans une large mesure, à votre action : suite à la lettre ouverte que le maire de Fontenay et moi-même avons envoyé la semaine dernière au Premier ministre Dominique de Villepin et au président de la Région Jean-Paul Huchon, vous avez été plus de 8000 à signer notre appel en moins d'une semaine ! Ce chiffre impressionnant a pesé dans la décision que vient de prendre le Conseil régional.

Cela prouve une nouvelle fois que la mobilisation populaire, quand elle s'appuie sur l'intérêt général, peut changer la donne, comme elle l'avait changé, il y a quelques mois, quand nous avions réussi à sauver le zoo de Vincennes.

Aujourd'hui, ensemble nous venons d'ancrer définitivement le projet de prolongement de la ligne 1 du métro dans la vie de nos communes.

Encore merci à vous !

Laurent LAFON
Maire de Vincennes
Conseiller régional d'Ile-de-France

Une journée faste pour Vincennes
- Dernière minute -

Deuxième excellente nouvelle pour notre Ville ! Laurent LAFON a obtenu - il y a quelques heures à peine - l'engagement public du président de la Région Île-de-France de permettre la réalisation des phases 2 et 3 du programme de réduction des nuisances sonores provoquées par la circulation à ciel ouvert des rames du RER A à Vincennes, Fontenay-sous-Bois et Saint-Mandé.
Le programme de réduction des nuisances sonores, dont seule la première phase a vu le jour (couverture des voies du RER au niveau des aiguillages bientôt aménagées en jardins publics), était bloqué depuis plusieurs années.
Dans un courrier adressé le 18 janvier dernier au président de la RATP et au président de la Région, Laurent LAFON insistait fortement sur l'urgence d'achever enfin ce programme. Aujourd'hui encore, le Maire de Vincennes a défendu un amendement au contrat Etat-Région visant à y inclure la réduction des nuisances sonores du RER A. Opiniâtreté payante : comme Vincennes le demandait de longue date, la Région prendra en charge les études préalables. Plus encore, Jean-Paul HUCHON vient de s'engager à participer au financement, avec les collectivités concernées dans le cadre d'un contrat particulier avec le dépatement du Val-de-Marne, des travaux de réalisations de la totalité du programme de réduction des nuisances sonores. Nouveau succès de taille pour la qualité de vie dans notre ville.
Chronique d'un succès espéré

1er février 2007 : le projet de Contrat de projet préparé par le Gouvernement et le président du Conseil régional est rendu public. L'extension de la ligne 1 ne figure pas dans les projets retenus. Aussitôt le maire de Vincennes exprime sa déception et sa colère et annonce «qu'il déposera un amendement et demandera à chacun de prendre ses responsabilités» (Parisien du 2 février).

1er février 2007 : les maires de Vincennes et de Fontenay-sous-Bois décident, ensemble, d'interpeller le Premier ministre et le président de la Région afin qu'ils reconsidèrent un texte qui ignore largement l'Est parisien et le Val-de-Marne en particulier. Les deux élus lancent une pétition et appellent la population à les soutenir.

5 février 2007 : conférence des présidents de groupe au Conseil régional : suite à la protestation née à Vincennes, un débat houleux se déroule à la conférence des présidents de groupe qui se réunit traditionnellement avant chaque séance du Conseil régional. Jean-Paul Huchon, président du Conseil régional , et Roger Karoutchi, président du groupe UMP, s'opposent au dépôt d'amendements. Pour eux, le texte proposé n'est pas amendable. Les autres présidents de groupe (UDF, Verts et PC) défendent qu'au contraire le texte n'étant pas satisfaisant, il doit être amendé.

Dans les jours qui suivent : le groupe vert annonce qu'il proposera également un amendement sur la ligne 1, le groupe UMP en fait finalement de même.

8 février 2007 : les maires de Vincennes et de Fontenay-sous-Bois adressent une lettre sous la forme d'une pétition au Premier ministre et au président de la Région Île-de-France.

9 février 2007 (date limite des dépôts des amendements) : trois amendements proposent d'intégrer des crédits d'études pour l'extension de la ligne 1 (UDF, Verts et UMP). Ils seront débattus et soumis au vote du Conseil régional le 16 février.

10 février 2007 : à l'invitation de Laurent LAFON et de Jean-François VOGUET, le Collectif des élus en faveur du prolongement de la ligne n°1se réunit à Vincennes. Il soutient la démarche des deux maires.

14 février 2007 : comptage des pétitions, près de 8000 Vincennois et Fontenaysiens ont signé l'appel lancé par Laurent LAFON et son collègue de Fontenay.

16 février 2007 : le conseil régional accepte finalement d'amender le texte intial du CPER et valide le financement des études préalables à l'extension de la ligne n°1 jusqu'à Val-de-Fontenay.

Donnez-nous votre avis sur cette newsletter : Envoyer un courriel.

Conformément à l'article 34 de la loi n°78-17 du 6 janvier 1978 relative à l'informatique, aux fichiers et aux libertés, vous disposez d'un droit d'accès et de modification aux informations vous concernant auprès de la Mairie de Vincennes. Si vous ne souhaitez plus recevoir cette Newsletter, cliquez ici.